ATHLETISME – RUNNING

TRAIL – MARCHE

Historique

L’histoire de l’Union Athlétique Tarbaise de 1941 à nos jours…

En novembre 1940, grâce à l’initiative heureuse d’Ernest LARRIEU, dirigeant de l’Association Sportive Tarbaise et Président du comité de Bigorre d’athlétisme ; un club unique, rassemblant les adeptes, est constitué. Il portera le nom d’Union Athlétique Tarbaise sous la présidence d’Ernest LARRIEU.

Malgré les difficultés engendrées par la seconde guerre mondiale, l’U.A.T. obtient rapidement des résultats flatteurs en 1941 :

Champions de France :

  • René VALMY sur 100m en 10’’5 (record de France) et sur 200m en 21’’7.
  • Le 4x100m avec TALEC, LAGARDERE, DURET, VALMY en 43’’8.
  • Le cadet RODRIGUEZ au triathlon.
  • L’équipe de l’U.A.T. classé 6e club au championnat de France interclubs.
René Valmy

René Valmy

Les années de guerre 1942,1943 et 1944 ne permettent pas à l’athlétisme en général et à l’U.A.T. en particulier de s’épanouir véritablement. En 1945, Yvonne CURTET-CHABOT est championne de France en longueur et au pentathlon, tandis que l’équipe masculine est 8e au championnat de France interclubs.

La paix retrouvée, les uatistes sont de plus en plus nombreux et s’expriment sur le mythique stade Bel-Air au sud de Tarbes, construit pendant la guerre avec des bénévoles et de faibles moyens.

Participent au championnat de France : SEMPE (qui fut champion de France du 110m haies dans les années 30), VALMY, FORTUNA, CHAUBET, DURET, SAINT-JOURS, LANNES, FERRIEN, LABORDE, TUBIERES, DEPOIX. Au début des années 50, des jeunes se révèlent dans plusieurs disciplines et sont finalistes au championnat de France : WANKO (médaille de bronze au championnat d’Europe en longueur), ROQUES, DUTREY, DUBOURG, GROCH, DEPOIX, DUCOMBS. MAÏS est champion des Pyrénées de cross-country. L’U.A.T. domine largement aux interclubs des Pyrénées grâce à son élite.

Mais, sans stade digne de ce nom, sans réelle subvention, sans féminine, sans école d’athlétisme et donc sans renouvellement de ses effectifs, le club ne peut survivre et maintenir son niveau, malgré de nouveaux champions : VERGES en longueur, champion de France et recordman de France en cadet, et les rugbymen Pipiou DUPUY et Jeannot GACHASSIN.

En 1962, selon le désir de la municipalité tarbaise et contre la volonté du Président CAMESCASSE, les athlètes signent leur licence au Stadoceste Tarbais à vocation omnisports désormais, encouragés par René VALMY, préparateur physique du stado. L’U.A.T.,cependant, reste sur les tablettes de la Fédération Française d’Athlétisme avec la présence de quelques athlètes de la section Poids et Haltères : René PECOSTE et Jean LAFFARGUE.

En 1986, suite au développement des courses hors stade et à l’initiative heureuse de quelques passionnés : NARS, BARRET, PETIT, LAVIGNE, PARRILA, CHAPUT, VALOR, PIQUER, BENAC, CHA et Christine BORDENAVE, l’U.A.T. s’enrichit de la section UAT Fond et Grand Fond dont le siège social est assuré au café Le Régent. L’esprit de cette section est basé sur l’amitié, le collectif, la solidarité et le goût de l’effort.

Au fil des années, les effectifs progressent rapidement aussi bien féminins que masculins, et le maillot du club apparaît dans l’hexagone mais aussi à l’étranger à l’occasion des marathons, semi-marathons et de ville en ville. Dans le département des Hautes-Pyrénées des courses prennent naissance : Lourdes-Tarbes – Bagnères-Tarbes – La Caminade d’Odos et bien d’autres.

Ainsi de cette masse uatiste apparaît une certaine élite qui prend place sur les podiums : VALOR, GEVREY, DUVIGNEAU, ETCHEBER, ABREU, TRILHE, LAMARQUE, CAZAUBON. Irène CASTETS est championne des Pyrénées. Des athlètes participent aux épreuves de cross-country, France de cross, marathons, 100 kms et 24 heures.

En 1992, Raymond CASTETS prend la présidence du club qui compte 240 licenciés et des uatistes siègent au comité départemental d’athlétisme.

A l’assemblée générale, l’accent est mis sur le caractère « Loisirs et compétition » de l’U.A.T. dont la notoriété sur les courses hors stade a dépassé les frontières régionales. Irène CASTETS et Anne – Marie PRUEDE remportent des titres nationaux et européens en semi-marathon et marathons, mais d’autres féminines s’illustrent dans leur catégorie : Denise ZANDVLIET, Sandra DIMBARBE, Odette MAISONGROSSE (vice championne d’Europe).

Dans le même temps, des organisations sont prises en compte sur 10km et 20km. Dès lors, à partir de 1999, la compétition de haut niveau et le loisir se côtoient sans problème au sein du club.

De nouveaux brillants athlètes se révèlent ou signent à l’U.A.T. : TABARANT, CAUBET, BOURSIER, BERTOS, COURREGES, GERARD, BRAHMIA, BAUTISTA, Sandrine DEMPURE, Sandrine LECORCIER, Isabelle DASSONVILLE, les cadettes Anne TABARANT et Delphine ADER qui établira de nombreux records sur piste et demi-fond.

 

 

En 2001, l’U.A.T. devient un club complet dans toutes les expressions de l’athlétisme : piste, cross-country, courses en montagne, raids, marathons, marche. Son école d’athlétisme menée par de nombreux bénévoles est de plus en plus performante. Les entraînements deviennent quotidiens. Elle rassemble au fil des années une centaines d’enfants de 6 à 13 ans.

En 2005, le club confirme pour la 2e année consécutive son classement en Nationale 2 lors des interclubs, tout en conservant son aspect « Loisir » ce qui permet à chacun de trouver sa place, du meilleur au débutant dans un climat serein d’amitié et de respect des valeurs. Le début de la saison 2006 voit le rapprochement des 2 clubs tarbais. Le Stadoceste tarbais devient section locale du club principal : U.A.T. athlétisme Fond et Grand Fond pour former l’ U.A.T.- STADO dans les championnats par équipes.

   

Lors des Interclubs, quelques bons résultats avec une meilleure année à plus de 47 000 pts. Le Stado souhaitera reprendre par la suite son indépendance. L’UAT Stado deviendra en 2015-2016 le Tarbes Pyrénées Athlétisme pour représenter au mieux la ville de Tarbes, garder le symbole de notre environnement et du sport qui englobe toutes les disciplines. Les valeurs du club sont toujours présentes, entre performance, loisir, convivialité et dynamisme, puisque le club compte désormais 4 organisations : le semi-marathon Lourdes-Tarbes, les 10 km La Méridienne, le 10 km la Tarbipède et le cross de la ville de Tarbes. Le club compte aujourd’hui 414 licenciés.